Après le top 20 des conseils pour le donneur, voici le top 20 des conseils pour le fisté. Pas de jaloux ! Idéal si c’est la première fois que vous vous faites fister et un bon rappel si vous avez déjà franchi le cap.

1) Etablir un lien de confiance
Vous guidez le fisteur mais c’est lui qui fait l’action. Ceci nécessite une vraie confiance entre les deux joueurs. Prenez le temps de vous rencontrer, de discuter et de créer un lien de confiance.

2) Communiquez
Pour établir un lien de confiance et pour un bon fist, il faut communiquer.
Un donneur expérimenté saura lire votre corps et comprendre ce qui vous plait et ne vous plait pas.
Mais n’hésitez pas le lui dire oralement, à le guider, soyez pro actif, le fist ne s’en déroule que mieux.

3) Faites du sport
Pour vous sentir bien dans votre corps et votre esprit mais aussi pour gagner en endurance quand vous vous faites fister.

4) Apprenez à vous décontractez et à maîtriser votre muscle PC
Le muscle pubo coccygien est un ensemble de muscles situé entre l’anus et la base des testicules. Détendez le pour faciliter le fist et la pénétration de la main du donneur et prendre plus de plaisir.

5) Travaillez votre anus avec des sextoys
Il faut parfois du temps pour se faire fister, de nombreux essais. Assouplissez votre anus avec un gode géant de 37 x 7,5 cm, comme si le donneur vous fistait à votre rythme ou et quand vous en avez envie. Vous pouvez aussi utiliser un plug géant large et long de 28 x 6 cm pour développer vos compétences anales.

6) Entrainez-vous à faire des lavements
Faire un lavement est assez stressant au début, on expérimente, on ne sait pas bien combien ça marche, sauf si vous avez lu le guide du lavement pour le fist. Faites des lavements à blanc, chez vous en toute quiétude, prenez votre temps pour mieux maitriser cette technique.

7) Testez différents lubrifiants pour le fist
Votre confort et votre santé sont importants. Investissez dans plusieurs lubrifiants et graisses pour le fist, testez les avec vos sextoys et avec votre partenaire de fist pour savoir lequel vous convient le mieux.

8) Surveillez votre alimentation
La veille et le jour du fist, surveillez votre alimentation, privilégiez les féculents, les viandes blanches et ajoutez deux cuillères à café de fibre en poudre pour aider votre estomac à se nettoyer plus facilement.
Mangez quelques yaourts pour aider votre flore intestinale à se reconstituer après le fist.

9) Lavement anal impossible, fist annulé
Votre lavement anal est une catastrophe malgré vos efforts ? Ne vous forcez pas, vous y récolterez des crampes et détruirez votre flore intestinale. Votre corps n’est pas prêt aujourd’hui, prévenez votre partenaire que ce sera câlin et fellation. Et si vous inversiez les rôles ?

10) Vérifiez et gantez les mains du fisté
Le donneur doit avoir les ongles des mains polis s’il vous fiste à mains nus, rien ne doit accrocher. Passez un produit désinfectant sur ses mains et bras pour vérifier qu’il n’est pas blessé (si ça pique, enfilez des gants).
Mais il vaut mieux porter des gants, c’est plus sur et cela évite toute contamination.

11) Soyez confortable
Réglez ou faites régler le sling par votre partenaire pour avoir une bonne position. Si vous vous faites fister à 4 pattes, trouvez une position confortable que vous pouvez tenir longtemps.

12) Ne partagez pas votre lubrifiant
Marquez votre nom sur votre pot de lubrifiant et gardez le pour vous pour éviter les contaminations. Si votre pot a été utilisé il contient les IST et les maladies potentielles présentes dans votre anus et votre intestin. Imaginez le résultat si un donneur l’utilise avec un second voir un troisième receveur puis avec vous !

13) Un lavement manqué ça arrive
N’ayez pas honte, on a tous connu un ou plusieurs fists où nous étions surs que le lavement anal avait parfaitement fonctionné. Et pourtant … C’est banal, retournez vous laver puis revenez jouer.

14) Dites STOP
Vous n’êtes pas en forme ? Vous ne voulez pas la même chose que le donneur ? Vous avez mal ? Sachez dire non et refuser. C’est vous qui dirigez le fist.

15) Non au sang
Si le fisteur vous signale du sang, arrêtez-vous immédiatement. Faites une pause et voyez si le sang continue à couler ou si c’était une petite veine qui a explosé sous le poing du fisteur. Si ça coule, arrosez doucement à l’eau froide. Si ça coule toujours demandez au donneur de vous emmener aux urgences au plus vite.

16) Dites “pause”
Les assauts de votre fisteur sont très vigoureux ? C’est une véritable montagne russe de sensations et d’émotions ? Demandez une pause pour reprendre vos esprits si vous en avez besoin. La suite n’en sera que meilleure.

17) Changez les rôles
Pour mieux comprendre ce que fait le fisteur, changez les rôles, faites vous initier à l’art de fister. Cela vous aidera à mieux comprendre les besoins et les attentes du donneur.

18) Prenez votre temps
Quand le fist est fini, votre corps est un champ de bataille physique et émotionnel tant il a été stimulé.
Prenez votre temps pour revenir à votre vie quotidienne. Levez-vous doucement pour éviter les étourdissements et laissez le sang redescendre de votre tête.

19) Faites-vous dépister
Si vous multipliez les partenaires et que vous vous faites fister à mains nus, alors vous multipliez les risques. Un dépistage ou un suivi sérologique tous les 3 mois s’impose.

20) Amusez-vous
Ne prenez pas le fist trop à coeur, ce n’est pas une performance, personne ne vous donne de note à la fin. Vous êtes là pour prendre du plaisir et vous amuser, pas pour montrer votre parfaite maîtrise des 25 techniques secrètes du fist.

Avez-vous des conseils pour le fisté ? Ajoutez les en commentaires et enrichissions nous de nos expériences !